www.marquette-en-flandre.net

Mercredi 18 octobre 2017

Accueil

Jeanne de Flandres

Album de Croÿ

Nouvelles

Album de Croÿ 2

Liens

Forum

Livre d'Or

Enclos abbatial plan 1686

Kuhlmann 1923

 

Admin

Industrialisation

Débuts de l'industrialisation

Kulhmann

Introduction

Massey Ferguson

introduction

Maires de Marquette

Maires de Marquette 1790 - 2006

photos

photos de familles

Patro St. Louis/école Alouettes

Au 30 juillet 1877

Bénédiction de la Première Pierre du Patronage Saint Louis de Gonzague :
" L' An de Grâce 1877, le 30° jour de juillet, sous le Pontificat du Saint et Vénéré PIE IX, prisonnier au Vatican, martyr de la tyrannie révolutionnaire, avec lequel vit en union parfaite l'Emminentissime Cardinal REGNIER, archevêque du Diocèse,ayant pour auxiliaire Mgr. MONNIER, évêque de Lydda, in partibus infidelium; et sous le gouvernement du Maréchal Mac Mahon, Président de la République Provisoire,
M. l'abbé DETHOOR, curé de la paroisse, a béni et posé la première pierre du Patronage Saint Louis de Gonzague.
Assisté de son vicaire, l'abbé DUPONT , directeur du patronage et de ses aides dévoués, les C.F. Frédéric-Marie, Euloge et Fulbert, ainsi que de quelques uns des bienfaiteurs dont les noms sont inscrits au verso suivant, et pour lesquels la priére du dimanche soir sera récitée à perpétuité, et des jeunes gens faisant partie de la réunion.

Ont été enfermés dans un bocal, cacheté en cire rouge, et déposés en dessous de la pierre de la grande fenêtre du milieu, côté de la rivière :
- Procés verbal de la cérémonie
- Une médaille venant du Grand Pélerinage du Nord à Rome pour les noces d'or pontificales de PIE IX, le 3 juin 1877, portant d'un côté l'image de PIE IX et de l'autre celle de St. Louis de Gonzague, patron spécial de l'oeuvre.
- une médaille du S.C. de Jésus avec St. Joseph
- une médaille de St. Jean de Dieu
- une médaille de N.D. de Lourdes
- une médaille du Rosaire
- une médaille de N.D. de la Treille
- et la Croix Rouge des pélerinages entrepris partout pour la régénération et le salut de la France.
- Enfin quelques pièces de monnaie , entre autres , une de 0,50 du Grand Pape PIE IX

DUPONT , vicaire

Bienfaiteurs :
- M. DENIS DU PEAGE
- Mme DU PEAGE , née DE MAULDE, donateurs du terrain
- M. Ferri DENIS DU PEAGE et son fils Paul, âgé de 3 ans, lequel a signé d'une croix
- M. BONDUELLE-LESAFFRE

- M. Philibert VRAU , de Lille
- Mme FONTAINE-GRANDEL
- M. DESPRETZ-DESBONNET, Maire
- Mrs. Jules SRIVE , père et fils
- M. Empis HOLLEBECQ
- Les Frères de St. Jean de Dieu et M. l'abbé SABOURET , aumônier
- M. l'abbé DESTOMBES , ancien curé de Marquette, en souvenir de son oncle SCRIVE , de Tourcoing
- Les Religieuses de la Grande Chartreuse de Grenoble
- M. FRELIER-LEFEBVRE
- M. DELOBEL-DERVAUX
- Jules DESRUMEAUX , adjoint
- M. Ed. DEFONTAINE
- M. DELEDICQUE - LAMBLIN
- M. LAMBLIN-DELEDICQUE
- M. DETROY-LEFEBVRE
- M.Emile DESTAILLEUR
- M. ROHART - DUTHOIT
- M. DUBAR - LAMBLIN
- M. Louis HAZE-GRIMONPONT

Certifié conforme au procès verbal déposé sous la pierre de la fenêtre centrale , du côté de la rivière.

Sociétaires :


- Auguste POLLET , concierge
- DELESALLE Louis
- DILLIES Henri
- SPILERS Raymond
- BUYCK Arthur
- DAIGREMONT louis
- LEMIEUGRE Louis
- DHAL Jules
- MAILLOT Ernest
- LAMBLIN Alfred
- DUBAR Théodore
- DOHART Henri
- DELDICQUE Henri
- DARTOIS Henri
- ROGEZ Gérard
- DECOTTIGNIES André
- LEFEBVRE Auguste
- DUCAY Augustin
- DURIEZ Louis
- HANGUIERE Urbain
- HAVEZ Louis
- BOUCLY Emile
- LEROUGE Jules
- DOHART Charles
- DHALLUIN Emile
- MILLE Eugène
- LEBLANC Victor
- DEBOISNE Anatole
- DECOTTIGNIES Victor
- TRIOUX Arthur
- DHAINAUT L.
- DUVIVIER Richard
- SPILERS Auguste
- DILLIES Auguste
- PINTE Jules
- CATTEAU Auguste

Soit 35 membres.

L'inauguration du patronage eut lieu le 30 septembre 1877

L'abbé DETHOOR,curé de Marquette,eut l'idée de fonder un patronage dans sa paroisse.Seulement il fallait trouver un terrain.
La solution arrivera de M. Théophile Edouard Hyacinthe DENIS DU PEAGE et de son épouse née Augustine Eugénie Fortunée DE MAULDE qui accorderont le 26 mai 1877, au Dio cèse de Lille,une parcelle de terrain leur appartenant d'une contenance de 17a. 73 ca.et d'une valeur estimée à 900F.pour servir de lieu de réunion dominicale et de récré ation pour les jeunes et les célibataires de la parois se .Réf. Sect. A n°181 & 182

A.D.D.3L229

Le 30 juillet 1877 verra la bénédiction de la première pierre et l'inauguration sera faite le 30 septembre 1877.

En fait , nous savons, par la lettre de l'ancien vicaire J. Bte. DUPONT , envoyée au vice doyen le 28 mai 1911, que c'est ledit vicaire qui en a fait les plans :
" Je suis domicilié à Barry-Maulde (B) près de Tournai . Je retourne encore de temps en temps au Cateau pour mini stère.
J'étais présent pour recevoir votre lettre : j'y réponds aussitôt sans grand espoir que mes renseignements suffi sent pour arrêter les infâmes voleurs.C'est l'école libre qui excite leur rage.
5Il faut bien voir qu'à cette époque,la bataille pour l'en seignement laïc fait que l'une ou l' autre des écoles doit conquérir le maximum de partisants...Et la Loi de sépara tion de 1905 , ainsi que les tentatives d'inventaires des biens de l'Eglise de 1906/1907 ne sont pas si loin...)
...D'abord le terrain donné par M. DENIS DU PEAGE...Je n'ai aucun titre de donation(ce titre,nous l'avons vu plus haut,date du 26 mai 1877)...Il y a eu remaniement du cadas tre ...et des biens du donateur: M. Ferri peut vous rensei gner (il s'agit de M. Ferri DENIS DU PEAGE)
Et j' ai du envoyer à la Préfecture le plan des lieux et de l'immeuble à construire.Je l'ai établi loin de la rou te,au milieu du champ dans l'espoir qu'un jour un cercle catholique serait bâti front à rue pour recevoir les jeu nes gens de 18 ans sortant du patronage.( ce sera chose faite le 15 septembre 1909 par la mise en place d'un bail emphytéotique de 99 ans accordé par Mrs. Ferri et Jules DENIS DU PEAGE à M. CLABAUT, président du Conseil d'Admi nistration de l'Association dite des Oeuvres Sociales et Bienveillantes de Marquette, et qui permettra la cons truction de la salle des oeuvres - remplacée en 1950 par l'Etoile Ciné)
- Rappelons que cette lettre dons nous poursuivons la lecture relate la construction du patronage Saint Louis de Gonzague en 1877...-
Je n'ai aucune pièce de conviction au sujet des ressour ces - ou des dépenses- il y a de cela 30 ou 35 ans...

Je ne puis vous dire que ceci :
- 2000F.- 500F. pendant 4 ans , de M. VRAU... ses comptes d'oeuvres pies existent peut être encore
- 3000F. personne anonyme
- 800F. loterie du village
- 1500F.de M. BONDUELLE-LESAFFRE, le jour de ma nomination de curé. Il a voulu les dettes qui me restaient
- 100F. des Pères Chartreux de Grenoble...
Et quelques centaines de F.chaque année des membres hono raires...

Les entrepreneurs ont ils conservé le montant de leurs travaux :
- maçonnerie : M. Lefebvre
- Charpente : M. Edmond DETROY

Nous connaissons ainsi les noms des bâtisseurs...

M.RAPP, de Solesmes a été un peu dans votre cas par rapport au pensionnat des Frères...Le procès a duré trois ans,il a perdu à Cambrai...et gagné à Douai( son avocat était Me. DUMESNIL de Cambrai,je crois ) Mais lui avait sur ses livres preuves qu'il avait acheté le terrain, et avancé 50 000F. aux membres fondateurs...
un voleur de lapins ou de légumes sera condamné à 6 mois de prison et les grands scélérats courent la rue et trô nent!!!...

J.Bte. DUPONT

En 1898, le patronage sera transformé, provisoirement , en attendant l'ouverture de l'école catholique- ce sera le 30 septembre 1898- officiellement le 15 octobre 1900 ( aujour d'hui école St Joseph ,rue de Lille).
Il y aura dorénavant deux salles de classe, deux petits logements , une salle de réunion , un préau.
C'est la description qui en est faite lors de la vente , le 14 mai 1910 , par les consorts DENIS DU PEAGE à l'Asso ciation des Oeuvres Sociales et Bienfaisantes de Marquet te, suivant acte passé pardevant Me. Edouard MARTIN , no taire à Lille, d'une parcelle de terrain de 1848m2 compre nant:
- Deux salles de classe,deux petits logements ,une salle de réunion, un préau.Réf. section A n°181 & 182

Premier Bureau des Hypothèques de Lille le 13 mai 1910 vol. 463 , n°26.
L'Association précitée a donc du acheter le patronage, car la Loi de Séparation de 1905 a eu pour conséquence le re tour des biens de l'Eglise aux municipalités ou,comme ici , aux consorts DENIS DU PEAGE , la donation du ter rain de 1877 faite par M. et Mme. DENIS DU PEAGE - DE MAULDE devenant caduque la construction établie sur ce terrain revenant à la famille DENIS DU PEAGE.
Aujourd'hui la parcelle de terrain sur laquelle est cons truit le patronage porte la référence cadastrale: section A n°2759

Le Cercle Catholique, rappelé par l'abbé DUPONT dans sa lettre du 28 mai 1911(qui y rappelait son souhait de 1877) fut donc l'objet de l'acte notarié du 15 septembre 1909 (il concernait les parcelles parcelles 183 & 184 contigües aux parcelles 181 & 182 sur lesquelles fut construit le patronage en 1877)
Aujourd'hui parcelle 2760.
Cet acte était rédigé comme suit :
" Le 15 septembre 1909 entre les soussignés

M. Ferri DENIS DU PEAGE, propriétaire , demeuranr à Lille
et M. Jules DENIS DU PEAGE, propriétaire, demeurant à Lille
et M. Joseph CLABAUT, industriel, à Marquette,agissant en qualité de Président du Conseil d'Administration de l'asso ciation dite des Oeuvres Sociales et Bienfaisantes de Mar quette (association constituée par acte reçu par Me . Maxime DUCROCQ , notaire à Lille,le 30 juin 1909, enregis tré le 6 juillet 1909 , A.C. f°3, C 15, déposé à la Préfec ture du Nord le 20 juillet)
A été convenu ce qui suit :
1°) Les soussignés de première part accordent à l'associa tion désignée ci dessus la jouissance exclusive d'un ter rain leur appartenant indivisément,sis à Marquette à front à rue de Wambrechies,repris au cadastre sous les n° 183 & 184 pour une contenance de 1700m2., tenant de midi à la rue pré citée,continuant le chemin d'intérêt commun de Lille à Warneton,du nord à un terrain appartenant aux bail leurs - (comme dit plus haut ce terrain leur est revenu par la Loi de séparation de 1905), du levant à un sentier (c'est le chemin de l'école aujourd'hui disparu), du cou chant à la propriété de Mme. Vve. DESPINOY , de Marcq en Baroeul.
2°) Cette jouissance lui est accordée à titre de bail emphy
téotique en tout régi par la Loi du 25 juin 1902 (Code Ru ral Livre 1 titre V)sauf sur les points ci-après convenus
3°) La durée du bail sera de 99 ans (elle devrait se termi ner le 15 septembre 2008), mais il cesserait avant cette époque si l'association venait à être dissoute et si elle était empêchée de procéder elle même à sa liquidation et à la dévolution de son actif à une association analogue dési gnée par elle ou par les liquidateurs choisis par elle.

4°) Le canon emphytéotique est fixé à la somme annuelle de 10F. payables au siège social de l'association.

5°) Pendant la durée du bail, l'association preneuse effec tuera sur le terrain concédé , à ses risques et périls, telles constructions qu'il lui plaira d'édifier suivant l'objet de ses statuts.Elle pourra, à tous moments modi fier ces constructions , les démolir et en édifier de nou velles, en changer la destination dans les limites de ses statuts sans l'autorisation ni l'intervention quelconque des bailleurs.

6°) Toutes les charges quelconques d'entretien ou autres , les impôts incomberont aux locataires sans recours contre les propriétaires.

7°) A la fin du bail, ou en cas de résiliation anticipée les bailleurs ou leurs ayants-droit auront la faculté,à leur choix,soit de conserver les constructions existant alors sur le terrain loué,moyennant une indemnité calculée suivant la valeur des matériaux considérés étant à démo lir, soit d'éxiger la remise du terrain dans son état pri mitif, c'est à dire débarrassé de toutes constructions, fondations et décombres, et parfaitement nivelé.

8°) L 'association ne pourra céder son droit d'occupation qu'à des cessionnaires s'engageant à continuer l'emploi de l'immeuble à l'usage déterminé par l'objet de ses sta tuts.Tout autre usage lui est interdit à elle même et l'in fraction à cette règle serait une cause de résiliation de la présente convention.

9°) Les frais des présents sont à la charge du locataire

Fait en double exemplaires à Marquette et à Lille le 15 septembre 1909

Signé et approuvé : J.CLABAUT ; J.et F. DENIS DU PEAGE

Ainsi seront "réunies" dans l'avenir les deux parcelles 2759 & 2760 comme nous le verrons par la suite...

Mais revenons à la parcelle 2759 ( celle du patronage)

Le 17 juillet 1927 fut célébré le cinquantenaire du patro nage;
Les "Annales" paroissiales nous en disent ceci:
"...Le matin à 6h.messe de communion pour tous les jeunes gens.A 10h. messe solennelle à 3 prêtres avec sermont de M. l'abbé BELLE, aumônier de la Jeunesse Catholique de Tourcoing et bénédiction du drapeau de la St. Michel.
A 13h. banquet par souscription,il y avait 113 convives dont M.CLABAUT ,Maire et M. Pierre TIBERGHIEN,président d'honneur de la gymnastique. Mrs.les anciens vicaires :
BOSSUT, CATOOR, DEMEY, DROULERS. Dans la soirée,foire aux plaisirs et comédie.

En avril 1930 on a du réparer et transformer les salles du patronage: une salle pour M. le vicaire :2000F.; les deux salles pour les jeunes gens :7000F.;une cloison:4200F.; les chaises :2800F.; la toiture: 2300F.; l'électricité: 2500F.

En date du 7 decembre 1977:
"...les biens et droits présentement vendus appartiennent au vendeur (A.G.I. du Diocèse de Lille, association régie par la Loi du 1ier.juillet 1901, déclarée à la Préfecture du Nord le 21 septembre 1870,sous le n° 10754, publiée au J.O. le 13 octobre 1870,dont le siège est à Lille ,68 rue Royale)pour lui avoir été apportés aux termes d'un acte reçu par Me. Bernard DUCROCQ, notaire à Lille ,le 7 décem bre 1977, contenant apport à titre de fusion-scission au profit du vendeur par l'association des Oeuvres Sociales et Bienfaisantes de Marquette, dont le siège est à Marquet te , 10 rue Jeanne d'Arc.

Le 23 janvier 1993, vente est faite au siège notarial de Me. Etienne PAUL , notaire à Lille,64 Bd. de la Liberté. Vendeur:A.G.I. du Diocèse de Lille; acquéreur : La ville de Marquette, représentée par M. André MARESCAUX , maire.

Désignation:
1°) Pleine propriété d'un immeuble sis à Marquette,4 rue de Wambrechies ,comprenant : 2 salles de classe,2 petits logements,une salle de réunion,un préau(c'est le patro nage - école St Louis ) .
Ensemble tous fonds bâtis et non bâtis en dépendant , re pris à l'ancien cadastre successivement section A n° 181 et 182 et section A n° 12 et repris au cadastre rénové section A n° 2759 pour une contenance de 1848 m2.
2°) Le droit au bail résultant d'un acte sous seings privés conclu entre les consorts DENIS du PEAGE , domici liés à Lille , et l'association des Oeuvres Sociales et Bienfaisantes de Marquette en date du 15 septembre 1909 (ledit bail qualifié d'emphytéotique ),pour une durée de 99 ans portant sur :
- un terrain à Marquette en front à rue de Wambrechies, alors cadastré n°183 et 184 pour une contenance de 1 700 m2, repris aujourd'hui au cadastre rénové section A n°2760 pour une contenance de 1 469 m2 , sur lequel de trouve érigé une salle de cinéma ,un foyer( Etoile-Ciné et local " Marquette Loisirs" )et une remise.
Au prix de vente de 241 320 f,soit :
166 320 f. pour l'immeuble cadastré Sect. A n°2759
75 000 f. pour le bail de la parcelle n°2760.

Réf.délibérations du Conseil d'Administration de l'A.G.I du Diocèse de Lille au 22 juin 1992.

Accord du Conseil Municipal de Marquette lors de sa séance du 26 Novembre 1992 - 18h30.
Présents : M.Marescaux , maire , Président
MM. Cateau , Van Rechem , Beels , Haverland , Clicq , Mme.Boursin , M.Delebarre , Adjoints
Mme. Descamps , MM Pollet , Castelain , Delos , Hazebroucq , Eurin , Darchicourt , Mme. Croquette, MM. Billau , Artisien , Mme. Dumont , MM. Siniak , Platteau , Van den Wildenberg , Bailleux , Beurrier , Mme Renier.
Absent excusé : M. Raepsaet
Mme. Descamps est élue secrétaire.

Les deux parcelles 2759 & 2760 ont donc été "réunies" par cet acte.
En résumé la Mairie de Marquette est donc,par cet acte, de venue propriétaire d'une part,de la parcelle 2759( patro nage - école ), et d'autre part,du droit de bail emphytéo tique de 99 ans - fin en 2008 - de la parcelle 2760.

En date du 14 Janvier 1993,le Centre des Impôts Fonciers de Lille,1 Bât. B , 2°ét. , 199 rue Colbert à Lille , ré pond à M. le Maire de Marquette qui demande l'évaluation de l'ensemble immobilier 2759 - 2760.
Celui-ci fut évalué entre 240 et 245 000 f. Il sera vendu 241 320 f...


Les 14,15 et16 Septembre 1999 ont vu la ( navrante et irrespectueuse) démolition du patronage St. Louis de Gonzague , par l'entreprise Dorchies , 106 rue Colbert à Villeneuve d'Ascq , il aura vécu 122 ans !(souvenez vous des moulins Despretz, des Grands Moulins de Paris, du centre de soins de la rue Faidherbe - aujourd'hui encore en friche- etc...)


Mais rappelez vous que dans la description de ce que fut la bénédiction de la " Première pierre " en date du 30 Juillet 1877 M. le curé Dupont spécifiait que " ... sous la pierre principale de la fenêtre centrale,côté de la ri vière,fut déposé un bocal contenant,outre le procès verbal de la cérémonie,quelques médailles ( 6 )et diverses pièces de monnaie ( 4 ) ... "

Le 15 Septembre 1999 à 14h40 fut mis à jour,à ma demande , par les ouvriers de l'entreprise Dorchies ,étonnés et n'y croyant pas trop,, MMs Delval Michel,Delattre Cédric, D'Hollander Jimmy et Robin Wilfried,le dit bocal .
Qu'avons nous trouvé?
Les 6 médailles et les 4 pièces de monnaie , collées par la rouille,le bocal de verre cassé à sa partie supérieure retrouvé en 8 morceaux mais incomplet avec son bouchon de liège recouvert de cire rouge,mais aucune trace du docu ment écrit relatant le P.V. de la cérémonie,celui-ci a disparu avec le temps et les intempéries .. mais,heureuse ment les " Annales " relatent de façon précise ce qui aurait du figuré sur ce document.

Inventaires des "pièces" trouvées avec le bocal:

- Le bocal: de verre "blanc" transparent d'un diamètre de 45 mm. à la base et de 50 mm. au col , 35 mm. à l'embouchure .
Hauteur de 150 mm. environ.
Composé de 8 morceaux cassés et assemblés par moi-même à la colle rapide.
- Le bouchon en liège,diamètre 35mm. à la base,38mm à la tête,recouvert de cire rouge effritée en partie sur les bords,épaisseur du bouchon :13 mm.
- Les médailles :comme décrites en 1877
- Médaille venant du Grand Pélérinage du Nord à Rome pour les Noces d'Or Pontificales de Pie IX , le 3 juin 1877, portant d'un côté l'image de Pie IX et de l'autre celle de St. Louis de Gonzague.
Côté face : Dieu le veut,la France le pourra
Côté pile : Heureuse France si jamais il est Roi , diamè tre 23 mm.

- Médaille du S.C. de Jésus avec St. Joseph , de forme ovale 17x 13 mm.

- Médaille de St.Jean de Dieu
Côté face :.....
Côté pile : St.Jean de Dieu , priez pour nous , de forme ovale 18X 15 mm.

- Médaille de N.D. de Lourdes
Côté face : Bénie soit la sainte et immaculée conception de la B.H. Marie
Côté pile : Pénitence ,pénitence,pénitence,Lourdes 1859 de forme ovale 22x 18 mm.

- Médaille du Rosaire:
Côté face :Rosaire perpétuel,Garde d'Honneur de Marie , Lyon.
Côté pile :...
diamètre 15 mm.

- Médaille de N.D. de la Treille
Côté face : Souvenir de N.D. de la Treille ,Lille 21 juin 1874
Côté pile : N.D. de la Treille priez pour nous ,de forme ovale 24x 19 mm.


Un morceau de tissu en mauvais état provenant de la Croix Rouge des pélerinages entrepris partout pour la régéné ration et le statut de la France 3 lobes sur 4 , tissu noir avec à 3 mm. des bords une couture en relief de fil de coton blanc sur une face .

Pièces de monnaie :

- République Française 1871 , 1F Liberté , Egalité , Fraternité : Céres , diamètre : 23 mm. , argent.

- L'Union fait la force , 1861 , Léopold 1er. roi des Belges , 5 centimes diamètre 19 mm. , argent.

- 10 Soldi , 1868 , stato pontificio 50 , puis IXpon , max AXX , diamètre 18 mm. argent.

- Half penny , 1860 : britt .... , diamètre 26 mm., bronze.

quelques évènements qui ont jalonné l'existence de ce Patronage/école :

Retrouvés pour la plupart dans les"Annales" paroissiales

Le 22 février 1896 a été inauguré , provisoirement,dans les locaux du patronage, un ouvroir (dans ce cas : établissement de bienfaisance où des jeunes filles se livrent à des travaux de couture)pour lesjeunes filles . Il a réuni,dès les premiers jours 10 ouvrières , employées au piqûrage pour les Ets.TIBERGHIEN


de Tourcoing. M. TIBERGHIEN avait envoyé deux contre-dames pour apprendre aux ouvrières leur métier.
Fin juin 1896, M. le curé a acheté le terrain situé entre le presbytère et la place,et il y a fait construire un bâtiment à usage d'ouvroir.Le 8 septembre les ouvrières y étaient installées au nombre de 25.Le 21 septembre ,soeur Aurélie,de la Ste.Famille, venait présider a travail de l'ouvroir.Elle était remplacée au début de novembre par soeur Appoline.Fin décembre l'ouvroir comptait 32 ouvri ères.

au 30 septembre,l'école catholique des filles ouvre,rue de Lille(St. Joseph)avec 48 enfants, elle en aura 68 le 8 oc tobre et 76 le 12 décembre.

au 27 septembre 1899 on installe une 3° classe au patronage.M. DELEVAL devient titulaire

au 23 septembre 1900, les soeurs s'installent dans leur nouveau local, rue de Lille (St. Joseph) , le 15 octobre l'école ouvre officiellement

L'ouverture de l'école St.Joseph permettra la séparation des garçons et des filles les garçons iront à St. Louis,les filles à St. Joseph.On adjoindra à cette derniè re une classe maternelle.

En Octobre 1946 le Comité Familial Scolaire pour répondre aux désirs de plusieurs familles ,décide d'ouvrir une clas se de garçons dans les bâtiments de la Maison des Oeuvres, rue de Wambrechies (futur Etoile-Ciné)

En octobre 1948, la rentrée des classes amène le Comité Familial Scolaire à prendre d'importantes décisions:
1°) une classe supplémentaire à l'école des filles(St. Joseph)
2°) une 2° classe à l'école des garçons
nous avons donc:
1°) l'asile garderie qui compte deux classes( St. Joseph)
2°) L'école des filles qui se compose de trois classes( St. Joseph)
3°) l'école des garçons qui a deux classes (St. Louis)

En septembre 1950 ouverture d'un cinéma familial : l'Etoile Ciné.Dans la salle des fêtes , rue de Wambrechies, un cinéma familial assure à tous de bonnes soirées familiales...
Un foyer de jeunes reçoit dans un nouveau local tous les jeunes désireux de se retrouver dans une ambiance favorable.

En janvier 1953 la salle des fêtes fait tomber les cloisons: une cabine réglementaire est construite, le format passe du 16mm. au 35mm.et petit à petit le cinéma prend sa forme définitive.

En septembre 1958 ,Inauguration du foyer paroissial
L'ancien foyer des jeunes - baraquement acheté après la guerre 1939-45 - se désagrégeait. Mieux valait construire que réparer. L'abbé LORIDANT,vicaire,se mit à l'oeuvre avec les"Chiffonniers d'Emmaüs" résidant à l'ancien fort de Wambrechies.
ET bientôt une nouvelle construction apparut,une salle plus vaste que l'ancienne,claire et accueillante. Les frais de construction furent peu élévés grâce à des aides bénévoles,à des dons en matières fournis par les entre prises de Marquette: Caroni, Clabaut, Despretz,Kuhlmann, Massey - Ferguson, Grands Moulins de Paris, Verley , -toutes disparues!!!- et par les Frères de St. Jean de Dieu , toujours généreux pour leur paroisse.
Un apéritif-concert marque l'inauguration de la salle où successivement prirent la parole : M. l'abbé LORIDANT ,M. Alfred CRAMET, président du foyer ,M. DELEBARRE, adloint au maire et M.le curé.
Depuis son inauguration, ce foyer sert régulièrement de salle de jeux pour les jeunes (ping pong, billard...)de salle de réunion pour les Ainés, L'Action Catholique Générale Féminine,de salle de restaurant à la foire aux plaisirs organisée chaque année en mai-juin au profit de nos écoles.
Un Comité du Foyer a été établi ,dont font parties les hommes et jeunes gens,qui, à tour de rôle, assurent la permanence et le service du foyer ( Bernard VANTROYS, Paul VANRECHEM, Robert VERRIEST, Jean Marie PECKRE, Jean CRAMET, Jean Claude LESAGE, Omer et Bernard VEREMME)
Ce sera le local de "Marquette-Loisirs"...











Dernière modification le : 23/04/2016 @ 10:24
Catégorie : Aucune

Moulin Despretz

Introduction

Epilogue

compléments

revue de presse

G.Malteries

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.2
PHP version 4.4.9



Page générée en 0,028 secondes